Prier pour les pêcheurs

« Priez beaucoup pour les pêcheurs. »

Dans sa tendresse maternelle, la Belle Dame se soucie particulièrement des pêcheurs. Par trois fois elle demande aux fillettes : « Priez-vous pour les pêcheurs ? » Si elle prend le temps d’éduquer les enfants – et tous les croyants – à la prière, c’est aussi pour eux. Avec Marie, la prière est un puissant moyen d’aider tous les hommes à trouver le chemin du salut.

Le quatrième jour, la Belle Dame pose cette question pressante aux fillettes : « Priez-vous pour les pêcheurs ? »  De nouveau le lendemain, puis le surlendemain, elle posera la même question. Les fillettes répondent toujours oui ; mais la Vierge Marie insiste : « Surtout, priez beaucoup pour les pêcheurs. »

C’est la « Maman du Ciel » qui s’inquiète et ne veut perdre aucun enfant. A la question de sœur Saint-Léon qui demande comment consoler le Christ de « la peine que lui causent les pêcheurs », la Belle Dame répond simplement : « Il faut prier et faire des sacrifices ». C’est ainsi qu’elle prend le temps d’enseigner aux enfants de prier avec persévérance. Parfois même avec effort, lorsqu’elle les invite à prier les bras en croix. C’est parce que les pêcheurs ont du prix aux yeux de Marie qu’elle nous demande d’intercéder pour eux avec amour.

D’ailleurs, dès le mardi, Marie va demander aux fillettes d’embrasser la Croix de son chapelet qu’elle leur présente dans la paume de sa main droite. Embrasser la Croix, c’est nous associer au sacrifice de Jésus pour le salut des pécheurs.